Onze ouvrages sont déjà parus
dans les collections :

 

 

Deux collections prennent naissance : la collection Trajets et la collection  Et d’autres histoires…

 

1. Garden’s Path

Texte- promenade dans des jardins zen, une méditation sur le chemin de la vie. Le tirage de ce livre est épuisé.

 

2. Aller-retour (juin 2005)

« aller » : un trajet imaginaire, indiqué à la main à travers différentes cartes de géographie juxtaposées  ;

« retour » est une phrase qui ramène le lecteur au point de départ.

Voir le livre

 

3. Navette et Pluie (juin 2006)

 Les deux poèmes de Dominique Sintobin évoquent à merveille le mouvement horizontal de la navette et la coulée verticale de la pluie. Les interventions graphiques de Bob Verschueren tout en nuances et en sensibilité, font écho à ce travail des mains du tisserand et des doigts de l’ondée.

Voir le livre

 

4. Traces d'Etre  (2007)

Les délicates lithographies d’Isabelle Antunez-Mendes sont enrichies, comme en reflet et en cercles concentriques, de feuilles séchées, qui apportent à l’œuvre la subtile coloration

d’un sous-bois. Disposées à la verticale comme une estampe japonaise, elles ponctuent le poème de  Philippe Jones , chapitres ou sonnets de la vie qui s’écoule et de l’être qui demeure.

Voir le livre

 

5. Bribes (Collection Et d’autres histoires… 2007)

Ce livre est plus petit que les autres et de couleur différente. Il contient de petits bijoux de haïkus, sous la plume d’Emmanuel Mathieu ainsi qu'une œuvre liquide et délicate lithographiée par Marie-France Bonmariage.

Voir le livre

 

6. HB-AK (2008)

Bauchau-Kazarian est un des plus anciens projets de Warda. Il a juste fallu le temps de le réaliser. Le temps que leurs chemins se croisent et s’accordent sur ce beau poème « Fenêtres du Vert Levant » qu’Henry  venait d’achever.

Voir le livre

 

7. À la mer – aan zee (2010)

Voici que la couleur fait son entrée dans Warda, un bleu à s’y plonger, sur une succession de noms de plages – ou de stations de tram – de la mer du Nord, où les deux langues, français et néerlandais, se succèdent… En pleine crise institutionnelle, ce livre prend un sens particulier, où la nostalgie et la dérision se font peut-être encore plus prégnantes.

Voir le livre

 

8. Next, please

Réalisé en collaboration avec Amnesty International Belgique.

Il est le fruit d’une rencontre sans rencontre entre le poète birman Zarganar, détenu dans les geôles de Myanmar pour délit d’opinion et d’Anne Goy, qui associe son talent de plasticienne au cri de douleur de tous les citoyens injustement détenus et tout particulièrement de cet homme de théâtre, poète, très populaire dans son pays grâce à ses shows télévisés.

Voir le livre

9. Décoction

L’idée de ce livre est née en même temps que celui de « Mémoire à Naître », autour de la ville de La Louvière, berceau de grands artistes surréalistes belges et lieu d’une activité culturelle riche et non conventionnelle.

Le défi consistait à associer deux écrivains reconnus, d’un poids littéraire incontestable, à deux jeunes artistes en plein envol.

 

Achille Chavée s’imposa comme le poète incontournable, le " plus grand poète de la rue Ferrer à La Louvière" et Emelyne Duval, qui œuvrait déjà dans le livre d’artiste et faisait montre d’une créativité réjouissante a pu tenir la rencontre avec ce grand poète un peu misogyne, dont elle a illustré avec brio et humour quelques aphorismes tirés du recueil " Décoction", titre qui fut donné au coffret. On découvre avec joie les multiples livrets colorés qui s’ouvrent comme des surprises et dévoilent leur secret, un aphorisme enchâssé dans un décor évoquant les vieux théâtres ou les maisons qui fleurent bon la cire, mais où l’on peut s’attendre à rencontrer un squelette, une queue-de-renard ou un appareil à mesure le temps…

Voir le livre

 

10 Mémoire à Naître

Louise Herlemont est vidéaste.

Produire un livre avec André Baltazar était un projet auquel nous n’avions jamais renoncé.

Le lien s’est fait avec Louise, petite fille d’un ami de Chavée et de Baltazar.

André nous a offert une phrase magnifique, aussi longue qu’un livre et Louise s’en est emparée pour la faire rouler comme une boule de neige sur les pages, créant malgré l’immobilisme imposé par la surface plane du papier, un mouvement étonnant de masses et de matières.

Ce livre est d’une beauté sobre et glacée, une sorte de soupir d’adieu mêlé à la force de la vie.

Voir le livre

 

11. Chant/Contrechamp (2016)

Le 11e livre des éditions Warda, il associe des haïkus réalisés par Emmanuel Mathieu, suite à une promenade méditative dans la ville de Mons, et transformés, lors de la soirée littéraire du 13 juin 2015, en haïkus du public.

Éric Ledune a réalisé une carte imaginaire de Mons. Des lieux réels que la plupart connaissent se confondent avec des lieux rêvés et ainsi l’imaginaire et le réel se mélangent pour créer une distorsion de la réalité qui permet de voir sous un jour nouveau des lieux et des choses qu’on croit connaître parfaitement. C’est donc une sorte de voyage initiatique en terre connue.

Le titre fait allusion à cette question de territoire.

Chant évoque la poésie et le haïku et Contrechamps fait allusion au cinéma qu’Eric pratique.

Voir le livre